Ecole

Pensions: le Fédéral doit prendre en compte la réalité professionnelle des enseignants!

Un recul social majeur ! Avec  la réforme des pensions des enseignants envisagée par le Ministre MR Daniel Bacquelaine, un professeur de l'enseignement secondaire inférieur (ou régent) devra enseigner jusque 66 ans au minimum (en commençant à 21 ans). Un diplômé de master devra quant à lui enseigner jusque 68 ans au minimum. En outre, avec ce projet de réforme, le fédéral diminue l’attractivité du métier d’enseignant. Une conséquence catastrophique pour la capitale car les écoles bruxelloises ont davantage de difficultés à ancrer dans la carrière les jeunes enseignants. Or, le boom démographique que connaît Bruxelles et la nécessité d’offrir un enseignement de qualité à 260.000 élèves impliquent de porter, d’ici 2019, à 23.500 équivalents temps plein le nombre d’enseignants actifs en Région bruxelloise. Les députés du Parlement francophone  bruxellois ont donc adopté une motion – initiée par le cdH – visant à lancer une procédure en conflit d'intérêts contre la réforme des pensions des enseignants du Gouvernement fédéral.

Pension des enseignants : le cdH demande que la concertation - désormais acquise - permette de faire évoluer le texte fédéral vers une meilleure prise en compte de la réalité professionnelle des enseignants

Le Parlement Francophone Bruxellois vient, ce vendredi 12h, de voter – et d’adopter par 51 voix pour et 14 voix contre - la motion visant à lancer une procédure en conflit d'intérêts contre la réforme des pensions des enseignants envisagée par le Ministre fédéral MR Daniel BACQUELAINE.

La motion en conflit d’intérêt était portée par Hamza FASSI-FIHRI pour le cdH, Catherine MOUREAUX pour le PS, Michel COLSON pour DéFI et Christos DOULKERIDIS pour Ecolo.

Si le MR persiste à s’attaquer à la pension des enseignants, le cdH portera le combat devant le Parlement francophone bruxellois!

Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles votera aujourd’hui en séance plénière la motion en conflit d’intérêts cosignée par le cdH contre la réforme de la pension des enseignants du Ministre fédéral MR des pensions, Daniel BACQUELAINE.

Si le MR persiste à privilégier le jeu politique en rejetant cette motion et en abandonnant ainsi les enseignants, le cdH portera le combat devant le Parlement francophone bruxellois. Hamza FASSI-FIHRI, vice-président du cdH et chef de groupe au Parlement francophone bruxellois, et Benoît CEREXHE, Chef de groupe au Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale, déposeront une nouvelle motion en conflit d’intérêt dès l’entame des travaux du Parlement francophone bruxellois qui se réunit en séance plénière ce vendredi 12 mai dès 9h00, sous la présidence de la Députée cdH Julie DE GROOTE.

Réformer l’école pour répondre aux besoins du 21e siècle

Eveiller la curiosité, renforcer les connaissances, développer les talents,… L’école, les enseignants et l’ensemble des acteurs éducatifs jouent un rôle déterminant dans l’évolution de l’enfant. Si les études comparatives démontrent que l’enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles est bien financé, des améliorations – notamment sur la répartition des moyens – peuvent être apportées. Les politiques et acteurs éducatifs réfléchissent ainsi depuis plus de 2 ans à une réforme d’envergure : le Pacte d’excellence. Maternelles renforcées, tronc commun de 3 à 15 ans, remédiation  et dépassement pour élever le niveau des élèves, nouvelle filière du qualifiant comme tremplin pour l’emploi, rythmes scolaires modifiés,…  De nombreuses pistes ont été dégagées et font l’objet d’un projet d’accord entre les acteurs de l’enseignement.

Pour lire la suite, cliquez ci-dessous.

Berchem-Sainte-Agathe: le permis accordé à l'école-conteneur pose question!

Le député André du Bus interpellera ce mercredi matin le Ministre-Président sur le projet très contesté de placer 152 conteneurs sur l'un des derniers terrains agricoles de la Région, Rue de Grand-Bigard à Berchem-Sainte-Agathe. Ces conteneurs sont censés abriter les 550 élèves et les 40 professeurs de l'Athénée de Koekelberg. Officiellement pour deux ans et demi. Mais de nombreuses questions subsistent quant à la mobilité autour du site, et quant au caractère définitif ou non de ce qui est présenté aujourd'hui comme provisoire. La commune a émis un avis négatif. André du Bus demandera au Gouvernement quelle est la position de la Région dans ce dossier.

J-1, les 5 propositions du cdH de ce samedi 24 mai

1. Valoriser les enseignants
Il s’agit avant tout de redonner un sens et une visibilité au pacte social qui lie l’Ecole et la société et de mettre en valeur le rôle qu’y joue chaque métier de l’enseignement. Le cdH propose de renforcer la formation des enseignants et de soutenir les débuts de carrière.

2. Faciliter la 1ère expérience professionnelle
Les jeunes qui cherchent un emploi se trouvent souvent désemparés devant les années d’expérience professionnelle exigées par les employeurs. Le cdH propose de supprimer les cotisations patronales sur les jeunes qui entament leur 1ère expérience pour inciter les entreprises à les engager.

Pour lire la suite, cliquez ci-dessous.

J-2, voici les 5 propositions cdH de ce jour

1.  Refinancer le supérieur
42 % des jeunes de 25 à 34 ans de la Fédération Wallonie-Bruxelles sont diplômés de l’enseignement supérieur. Un taux qui ne cesse de croître, surtout chez les femmes. Pour le cdH, il est important d’investir dans ce type d’enseignement en concertation avec les acteurs du secteur.

2. Bien-être et travail
Une politique de l’emploi humaniste renforce santé, sécurité et bien-être des travailleurs. Le cdH propose de promouvoir le management dynamique de type participatif et solidaire, et de prendre en compte les nouveaux risques professionnels comme le stress au travail, pour mieux les combattre.

Pour lire la suite, cliquez ci-dessous.

Un enseignement de qualité pour tous les élèves, la priorité du cdH à Bruxelles

Plus de 230.000 enfants prennent chaque jour le chemin de l’école à Bruxelles. Avec l’évolution démographique, ils seront encore plus nombreux demain : d’ici 2020, la population scolaire va augmenter de 10 % dans le maternel, 15 % dans le primaire et 11 % dans le secondaire. Pour le cdH, l’urgence est donc plus que jamais de créer des nouvelles places et de modifier le décret inscriptions. La volonté des Humanistes est d’aider et soutenir les élèves, les parents et les enfants.

 « En octobre 2010, pour garantir un accès à l’école à tous les élèves, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a décidé d’investir massivement dans la rénovation et la construction de bâtiments scolaires »,  explique Julie de Groote, Cheffe de Groupe à la Fédération Wallonie-Bruxelles. « 15.700 places ont été créées ou programmées  pour la Région Bruxelloise. »

Pour lire la suite, cliquez ci-dessous.

Julie de Groote, invitée de Télébruxelles

Julie de groote, députée bruxelloise cdH et cheffe du groupe cdH au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, était l'invitée ce vendredi du journal de Télé-Bruxelles. Au menu : la création de milliers de places dans les écoles et d'autres sujets d'actualité.

A regarder sans modération sur 

http://telebruxelles.net/portail/emissions/les-journaux/le-journal/28683-le-journal-29112013-12h30

 

Création de plus de 10.000 nouvelles places dans les écoles!

Le cdH est particulièrement heureux d’avoir initié et réalisé ce qui est une victoire pour les élèves, les parents et les enseignants. Benoît LUTGEN, le Président du cdH, se réjouit que les partenaires de l’Olivier se soient accordés sur un financement exceptionnel de 55 millions € pour permettre aux écoles de tous les réseaux de créer plus de 10.000 nouvelles places dans le fondamental et le secondaire pour les prochaines rentrées scolaires. Ces moyens exceptionnels permettront de financer à 100%, quel que soit le réseau, les projets de création de classes portés par les écoles situées dans les zones en pénurie.

S'abonner à Ecole