Actualité des députés

  • Emmanuel Macron, une source d’inspiration pour les centristes belges Il y a 3 jours 3 heures

    Emmanuel Macron sera peut-être, dans quelques semaines, élu président de la République française. Quel que soit le résultat final, il apparaît déjà comme la révélation de cette campagne électorale et même de la vie politique française de ces dernières années. publié dans l’écho du 21 avril 2017 Par Céline Fremault * Il est ici utile […]

  • Parcours d’insertion pour les primo-arrivants Il y a 3 jours 4 heures

    Intervention à l’occasion du vote de l’ordonnance organisant le parcours d’accueil pour les Primo-Arrivants Mesdames, Messieurs, Chers Collègues, Le vote de l’ordonnance portant sur le parcours d’accueil des primo-arrivants constitue une étape importante dans le cadre de la gestion bruxelloise de l’accueil des réfugiés et des personnes qui disposent d’un titre de séjour délivré dans […]

  • Le charme des platanes ! Il y a 5 jours 10 heures

    La coupe d’un arbre n’est jamais anodine. Que dire de la coupe d’une vingtaine ? Les platanes de la place Jourdan conféraient au lieu un côté à la fois bohème, classique et villageois. Et donc, en descendant sur la place Jourdan en ce dimanche 5 mars, les habitués du marché dominical ont découvert leur place dans […]

  • Débat des présidents de parti de ce mardi 18 avril à LLN Il y a 5 jours 10 heures

    C’était un débat où, suite à un empêchement, j’ai remplacé au pied levé Benoit Lutgen.
    Un débat vif et intéressant avec un auditoire Socrate 10 plein à craquer. Cela faisait plaisir à voir à un moment où le politique est si décrié!
    Les jeunes y croient encore mais, d’après les questions reçues, attendent une autre manière de faire de la politique. Je le pense aussi: il faut oxygéner notre démocratie représentative en y injectant de la participation citoyenne, pas uniquement au moment des choix électoraux mais au moment de l’élaboration, de la décision et de l’évaluation des politiques. Nous avons aussi échangé sur la situation socioéconomique en Belgique, et j’ai plaidé notamment pour un impôt des sociétés (ISOC) européen, pour éviter la concurrence néfaste entre pays qui baissent leur ISOC pour attirer des entreprises, au détriment de la solidarité nationale. Il a aussi été question d’éthique et de gouvernance, beaucoup d’Europe et de son avenir, du CETA, et des enjeux internationaux notamment au proche et au moyen orient.

    Bref, une belle soirée citoyenne, organisée par le Kot Citoyen! Bravo à eux et au très nombreux participants!

    18 avril 2017

  • Visite du Parlement de la fédération Wallonie-Bruxelles par l’école Adolphe Max Il y a 1 semaine 2 jours

    Ce 8 mars 2017, j’ai eu le plaisir d’accueillir des enfants de 8 à 12 ans qui font partie du programme ATL (accueil temps libre) de l’école Adolphe Max de 1000 Bruxelles au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ils souhaitaient visiter un lieu politique, nous avons concrétisé ce souhait afin de leur permettre de poser des questions , de comprendre le processus démocratique belge,  etc. Ils ont également procédé à un vote sur une proposition de loi, exercice ludique qui nous a permis d’avoir cette belle remarque « c’est le plus beau mercredi de toute ma vie ».

    Plusieurs d’entre eux parlaient 2 à 3 langues couramment, un atout que je souhaiterais voir intégré dans l’école de demain.

  • « toutes les mosquées bruxelloises sont salafistes » dixit le Bourgmestre de la Ville de Bruxelles Il y a 1 semaine 6 jours

    Le 22 mars dernier, alors que l’on commémorait les attentats de Bruxelles, le Bourgmestre de la ville, Yvan Mayeur, s’est fendu d’une interview bilan dans laquelle il déclarait entre autres que « toutes les mosquées bruxelloises sont salafistes ».

    Voilà bien un propos totalement inapproprié dans la bouche d’un bourgmestre qui plus est le jour où l’on se souvient, en communion, des disparus parmi nos concitoyens, victimes de terrorisme islamiste d’inspiration salafiste. Un Bourgmestre est là pour rassembler, pour apaiser, et non pour cliver et monter les gens les uns contre les autres, en semant la suspicion. Car que veut-il dire par sa phrase choc? Que des terroristes dormants sont formés dans toutes les mosquées de la ville?
    Mais que fait-il alors, avec son pouvoir administratif de police et surtout, son magistère d’influence? Que veut-il dire sinon jeter l’opprobre, semer le doute? Après des dénonciations unanimes y compris dans son propre parti, Yvan Mayeur a rectifié en proposant d’organiser les mosquées selon le système de « fabrique d’Eglise », avec une gestion financière contrôlée par les pouvoirs publics en contrepartie entre autre d’une intervention financière dans leurs déficits éventuels.
    Là encore, il se trompe: son idée est certes bonne car elle a le mérite de mettre le culte musulman sur le même pied que les autres cultes reconnus, mais il n’a jamais que dix ans de retard: Cela existe en effet en Région bruxelloise depuis onze ans et plus de quatorze mosquées sont reconnues, quatorze autres sont en voie de l’être, sur les soixante-huit mosquées que compte Bruxelles. Cela montre sa méconnaissance manifeste du sujet et son approche purement idéologique de la question. Ce qu’il faut c’est plutôt pousser celles qui ne le sont pas à entrer dans le système et notamment en les accompagnant administrativement pour les volets urbanistiques notamment, qui relèvent du pouvoir communal. S’il veut agir, voilà une action concrète qu’il peut mener immédiatement. Pour illustrer sa position très idéologique à l’égard des cultes, sachez aussi qu’en devenant bourgmestre, il a mis fin au financement de projets de dialogue interconvictionnel lancés sous l’ancienne législature par ma collègue cdH Chantal Noël, initiatives favorisant la connaissance et le respect mutuel. Il n’a ré-enclenché le financement qu’au lendemain des attentats de Bruxelles…
    La lutte contre le radicalisme mérite autre chose que des postures idéologiques contre les cultes. Ceux-ci ne doivent pas être vus comme des adversaires mais comme des alliés contre le radicalisme et l’extrémisme.

  • Commémoration attentats Il y a 1 semaine 6 jours

    Le 22 mars dernier, les Bruxellois et les Belges se sont retrouvés dans le souvenir de l’attentat meurtrier survenu un an plus tôt dans notre chère et belle ville, emportant la vie de 32 innocents et affectant à jamais celle de nombreux survivants.
    C’était l’occasion de redire notre solidarité avec les victimes mais aussi leurs familles et proches, notre reconnaissance aux services de secours, de santé et de sécurité et notre détermination à œuvrer pour demeurer unis. Car c’est l’unité qui nous sauvera. Nous ne vaincrons la barbarie que par l’unité, nous ne réduirons le projet totalitariste islamiste à néant qu’en restant ensemble et ensemble debout. Se méfier l’un de l’autre, se diviser, se refermer sur soi sert précisément les objectifs des terroristes. C’est un réflexe humain mais nous devons le dépasser. À lire les informations et les réseaux sociaux, on pourrait penser que c’est peine perdue, que la division mine nos sociétés européennes et que nous sommes sur la pente raide et glissante du conflit, notamment religieux.
    Mais à y regarder de plus près, il y a quand même quelques lueurs, certes fragiles, d’espoir, comme les défaites des populistes à de récentes élections européennes ou les nombreuses initiatives citoyennes pour un monde meilleur demain, la plupart passant sous le radar des médias, mais qui existent bel et bien sur le terrain.

    Cependant, pas de naïveté, mais bien de la fermeté. Ma fermeté n’est pas dirigée contre des gens, ou des groupes de gens, mais bien contre des idées destructrices. Surtout, ma fermeté est positive. Je suis fermement déterminé à construire du lien, à apaiser, à rassembler, à dépasser les peurs et les replis, à ouvrir l’horizon, à marcher ensemble vers un avenir commun, car celui-là ne peut qu’être commun: on sombrera ensemble ou on s’élèvera ensemble. Même si ce discours et cette attitude ne sont pas à la mode, je le vois bien, en conviction, en réflexion, avec le cœur ou avec la raison, je ne vois pas d’autre issue que celle-là: dialogue et respect.
    Nous le devons à nos concitoyens disparus, ceux d’ici comme ceux d’ailleurs. Nous le devons à nos enfants, qui grandiront dans le monde tel qu’on aura bien voulu leur laisser.

    La balle est désormais dans notre camp. Alors amis, au boulot! Et vos idées sont toutes les bienvenues.

    Crédit Photo: Le Soir

  • 60 ans du traité de Rome #Malta2017 Il y a 2 semaines 4 jours

    Le 29 et 30 mars, chefs d’Etat, chefs de Gouvernement, d’institutions européennes, jeunes leaders se sont donnés rendez-vous à Malte afin de célébrer les 60 ans du traité de Rome, traité qui établit ce que nous connaissons comme l’Union Européenne. Ce sont 2000 personnes venues du Monde entier (40 pays) pour partager les valeurs de l’Europe et la vision d’une Europe plus proche du citoyen. Retrouvez plus d’infos sur ce magnifique évènement via les réseaux sociaux en tapant les hashtags #EPPMalta et #WeAreFamily

    site officiel du sommet http://malta2017.epp.eu/welcome/

  • rencontre avec les jeunes de DBA – Défi Belgique Afrique #DoIt Il y a 2 semaines 4 jours

    Ce 28 mars 2017, une vingtaine de jeunes burkinabè, marocains et béninois du projet « Do It » étaient en visite au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Chaque année l’ong DBA (Défi Belgique Afrique) organise des échange de travailleurs et de bénévoles, elle les accompagne également à la rencontre des populations du Bénin, du Burkina, de l’Inde, de Madagascar, du Maroc ou de l’Inde. C’est l’occasion pour eux de s’ouvrir à des réalités différentes, partager leurs points de vue, leur expérience. A ce jour, plus de 3000 jeunes y ont déjà pris part.

    Avec cet accueil belge, les membres du projet « Do It » ont pu rencontrer des personnes de la société civile et politique belge.
    Merci pour cette rencontre enrichissante et plein succès pour la suite de vos projets.

    #DBA #DéfiBelgiqueAfrique #ProjetDoIt
    Accédez à leur site web en cliquant sur ce lien

  • Plus de 700 cyclistes ont été blessés en 2016 Il y a 2 semaines 5 jours

    Publié dans la Libre Belgique le mardi 04 avril 2017 à 08h44 – Mis à jour le mardi 04 avril 2017 à 08h46