Actualité des députés

  • Offre de formations pour l’interprétation en langue des signes Il y a 1 semaine 2 jours

    Question à M. Jean-Claude Marcourt, vice-président, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et des Médias M. André du Bus. – Un récent article du journal «Le Soir» a rapporté que la Belgique francophone souffrait depuis des années d’une pénurie d’interprètes en langue des signes. Cette information nous était déjà connue puisque nous avions eu l’occasion d’en débattre […]

  • Création de l’OIP santé Iriscare Il y a 1 semaine 6 jours

    Intervention à l’occasion du vote de l’ordonnance portant création de l’OIP santé Iriscare, en Assemblée réunie Mesdames et Messieurs les Ministres, Chers Collègues, En commission, j’ai eu l’occasion de dresser quelques éléments du paysage historique dans lequel s’inscrit ce nouvel OIP santé. Ainsi, dans la continuité des décisions prises fin 1944, lors de la création […]

  • Davantage de vélos électriques en libre-service à Bruxelles ! Il y a 2 semaines 3 jours

    Près d’un vélo sur dix utilisé lors des déplacements domicile/travail à Bruxelles est un vélo électrique. Un succès qui ne cesse de grandir puisqu’à l’heure actuelle, un vélo vendu sur deux est un vélo électrique. Pour booster l’utilisation de ce type de vélos, la Région bruxelloise a d’ailleurs décidé de soutenir Ahooga, une société bruxelloise qui […]

  • Le CETA, accord de libre-échange transatlantique Il y a 2 semaines 3 jours

    Question à Monsieur Guy Vanhengel, Ministre du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargé des finances, du budget, des relations extérieures et de la coopération au développement M. André du Bus.- Je ne vais pas introduire mon intervention en rappelant les enjeux de ce traité transatlantique. Nous ne les connaissons que trop bien, puisqu’il a […]

  • Séjours de rupture Il y a 1 mois 8 heures

    Question à M. Rachid Madrane, ministre de l’Aide à la jeunesse, des Maisons de justice, des Sports et de la Promotion de Bruxelles M. André du Bus. – Les séjours de rupture existent comme alternative aux mesures de placement en institution publique de protection de la jeunesse (IPPJ). Ils permettent aux jeunes ayant commis un fait […]

  • Prévention de la maltraitance des enfants et formations du secteur de l’AJ Il y a 1 mois 8 heures

    Question à M. Rachid Madrane, ministre de l’Aide à la jeunesse, des Maisons de justice, des Sports et de la Promotion de Bruxelles M. André du Bus. – En date du 28 janvier 2017 est entré en vigueur l’arrêté du gouvernement de la Communauté française visant à coordonner la prévention de la maltraitance des enfants. Celui-ci réglemente le […]

  • La démocratie a besoin d’oxygène Il y a 1 mois 4 jours

    Le scandale Publifin a montré que notre démocratie n’est pas parfaite et qu’il faut toujours la remettre sur le métier. Au delà des mesures prises dans l’urgence, nécessaires, prises par le cdH comme par les autres partis, il faut prendre le temps de la réflexion, hors de l’émotion légitime, pour prendre alors des mesures qui changent radicalement notre démocratie, en la modernisant.
    Aujourd’hui, notre démocratie fonctionne avec la possibilité pour nos concitoyens de choisir puis de sanctionner leurs représentants, par le vote, qui est le levier principal de la citoyenneté dans les démocraties représentatives. Cela ne suffit plus. Une démocratie d’aujourd’hui doit offrir aux citoyens le droit de choisir mais aussi de savoir, de s’informer, de co-décider, d’évaluer, de contrôler et puis de sanctionner, par le vote. C’est un cycle démocratique nouveau dans lequel le citoyen doit se retrouver à chaque étape. C’est ainsi qu’outre le vote, le citoyen doit avoir accès en toute transparence à toutes les informations liées à la gestion de la chose publique, du coût des élus jusqu’à celui des politiques mises en oeuvre, en passant par les critères retenus pour utiliser, investir et répartir l’argent public. La transparence doit être au cœur du système, comme une condition nécessaire mais pas suffisante.

    Changer le logiciel de la démocratie
    Le citoyen doit pouvoir co-décider avec ses représentants sur les grands sujets et les grandes orientations. C’est la démocratie participative. A travers des panels citoyens tirés au sort, des budgets participatifs et d’autres modalités de participation délibérative, le citoyen dispose alors de la capacité d’influer sur les choix de ses représentants, en dehors des seules périodes électorales.
    Autre étape de la vie démocratique, l’évaluation des politiques publiques. Là encore, le citoyen doit être présent. Je propose qu’il puisse saisir la cour des Comptes en lui désignant les politiques prioritaires à évaluer. Ce choix peut s’opérer là encore via un travail participatif au sein de panels mis sur pied à cet effet. Les citoyens peuvent également être inclus dans les comités d’experts chargés de ces évaluations.
    Au niveau du contrôle, pourquoi ne pas organiser des « journées comptes ouverts » tout comme il existe des « journées portes ouvertes »? Ce serait là l’occasion de répondre aux questions des citoyens sur la situation financières des structures publiques, un peu comme si leurs assemblées générales étaient ouvertes au public.
    Enfin, au terme de toutes ces étapes, le citoyen garde bien évidemment en main le levier ultime de la démocratie, pour choisir et sanctionner, celui du vote. Là aussi des améliorations sont souhaitables, pour augmenter son pouvoir au moment du vote: supprimer la case de tête et la suppléance sont ainsi des pistes pour diminuer le poids des partis d’une part dans le choix des élus. Mais on peut aussi envisager que son choix pèse davantage aussi sur les choix de coalition, via le panachage, c’est à dire le vote pondéré sur plusieurs listes, permettant de nuancer et d’affiner son choix.
    C’est en impliquant le citoyen à toutes les étapes du cycle politique que l’on pourra retisser le lien de confiance aujourd’hui si ténu et si fragile. Les citoyens ont besoin de la démocratie mais la démocratie a aussi besoin des citoyens.

    Retrouvez le communiqué de presse du cdH « Des mesures radicales pour rétablir la confiance » en cliquant sur le lien

  • Le cdH se mobilise pour la gouvernance et la démocratie participative Il y a 1 mois 4 jours

    Comme vice-président du cdH, une de mes priorités est la revitalisation démocratique et la gouvernance. Le président Benoit Lutgen m’a chargé dès le mois de décembre de piloter un groupe de travail sur le sujet, entouré de tous nos chefs de groupe. Au menu, réformer le système électoral, améliorer l’éthique et la transparence, moderniser nos institutions, et bien sûr inscrire la démocratie participative sans notre système politique. Dès le mois de janvier, alors qu’éclatait le scandale Publifin, avons soumis un certain nombre de propositions au bureau politique du 17 janvier, en matière de transparence et d’éthique. Vous les trouverez en cliquant sur ce lien. D’autres propositions et initiatives suivront dans les semaines à venir.

  • Le « pardon » demandé par le député Joël Lightbound à la communauté musulmane suite à l’attentat du 29 janvier au Québec Il y a 1 mois 5 jours

    « Aujourd’hui, je veux aussi leur demander pardon. Pardon d’avoir observé, ces dernières années, leur ostracisation et leur stigmatisation, d’avoir vu prendre racine dans le cœur de mes semblables la peur, la méfiance et la haine, d’avoir fait de mon mieux pour y répondre, mais de ne pas en avoir fait assez. Parce que si les mots ont des conséquences, les silences aussi ont des conséquences. Plus jamais. Vous êtes à Sainte-Foy chez vous, vous le serez toujours. Maintenant, j’espère sincèrement que vous trouverez la force dans vos cœurs de faire ce que tant vous ont refusé, et de voir à travers la noirceur qui plane sur notre société la lumière qui y reste. Salam aleykoum. » (traduction: que la paix soit avec vous)

    Ceci est un extrait du discours de Joël Lightbound, député fédéral de Louis-Hébert, comté où se situe le Centre culturel islamique de Québec visé par l’attaque du dimanche 29 janvier 2017. Le député a demandé pardon à ses concitoyens musulmans pour « ne pas en avoir fait assez » pour lutter contre les discours haineux. Une déclaration qui lui a valu une ovation tous partis confondus à la Chambre des communes. La vidéo complète est disponible via le lien : https://youtu.be/jiFN2oVljsc

    Je réitère mes sincères condoléances aux victimes de l’attentat contre la mosquée de Québec, ainsi qu’à leurs proches. Triste mais pas résigné, je continue à croire qu’on peut vaincre la haine et les divisions.

  • Noir jaune blues, émission “à votre avis” du dimanche 15 janvier 2017 Il y a 1 mois 5 jours

    J’étais l’un des invités de l’émission « A votre avis » (RTBF) le dimanche 15 janvier 2017. Interrogé en tant que Vice-président du cdH sur l’enquête Noir Jaune Blues et la perte de confiance des citoyens envers les institutions et le monde politique, j’y ai évoqué une nécessité de rupture, d’oxygène et de changement radical dans les pratiques. J’estime que la prise de conscience est en train de se faire, progressivement, et qu’avant tout, le politique doit retravailler sur des questions qui donnent du sens, qui donnent un cap.
    Quelques-unes de mes propositions dans ce sens: panel citoyen, transparence, limitation des mandats, plafond des salaires,…
    Voici le lien pour revoir l’émission dans son entièreté, bonne écoute!
    https://www.rtbf.be/auvio/detail_qui-est-responsable-du-pessimisme-de-la-societe?id=2176479