Les écoles encouragées à dénoncer les élèves réfugiés «difficiles à gérer»: la police de Bruxelles-Nord reconnaît une maladresse

Le 2 mai dernier, les directions de 18 écoles situées sur le territoire de la zone de police Polbruno recevaient un e-mail du service Jeunesse du commissariat 1, les invitant à envoyer des renseignements sur des élèves réfugiés «difficiles à gérer».

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.