Survol de Bruxelles : le cdH demande au gouvernement fédéral d’enfin « prendre le taureau par les cornes »

Le groupe cdH au Parlement bruxellois a appris avec énormément de satisfaction que les actions introduites conjointement par la Région bruxelloise, les communes et diverses associations de riverains contre l’Etat belge à propos du survol de la capitale par les avions au départ et à l’arrivée de Zaventem, ont débouché sur une issue positive de la part des autorités judiciaires.

Pour le groupe cdH, l’aboutissement heureux de ces actions en cessation environnementale représente d’abord (pour ceux qui en doutaient au Gouvernement flamand surtout) une reconfirmation de la pleine compétence de la Région bruxelloise en matière de lutte environnementale contre les nuisances aériennes. Cet aboutissement salue aussi la démarche, voulue par la Ministre bruxelloise de l’Environnement, d’association et de concertation avec l’ensemble des communes bruxelloises, au-delà des traditionnels clivages majorité-opposition régionale. « C’est ensemble que tous les Bruxellois, de tous partis politiques confondus, ont agi et fait valoir leurs droits les plus essentiels », estime le groupe cdH bruxellois. « Ce processus d’association des communes témoigne ainsi d’une très forte cohésion bruxelloise sur la question du survol de Bruxelles et de ses zones densément peuplées ; cette union sacrée bruxelloise forte a permis de faire entendre une seule et même voix dans ce dossier et a ainsi renforcé encore un peu plus le poids et la légitimité des arguments avancés ».

Le groupe cdH au Parlement bruxellois demande aujourd’hui au Gouvernement fédéral de non seulement tirer toutes les conclusions qui s’imposent à lui suite à ces arrêts, et de faire cesser dans les délais prescrits, les procédures et routes litigieuses ; le groupe cdH demande aussi au Gouvernement fédéral d’enfin « prendre le taureau par les cornes » dans ce dossier et de répondre favorablement aux invitations de la Région bruxelloise à négocier.

Pour rappel, les revendications du groupe cdH à Bruxelles en matière aéroportuaire sont les suivantes : extension immédiate des procédures dites de nuit de 22h à 7h ; suppression négociée de tous les vols de nuit ; retour aux normes de vent historiques ; utilisation de routes survolant les zones les moins densément peuplées ; spécialisation des aéroports belges et mutation de l’aéroport de Zaventem en city-airport ; allongement de la piste 25L de 1800 mètres vers l’est.

« Le gouvernement fédéral n’a plus aucune excuse pour ne pas agir immédiatement et efficacement », conclut le chef de groupe cdH au Parlement bruxellois Benoît CEREXHE, qui invite la Ministre bruxelloise de l’Environnement et l’ensemble du Gouvernement bruxellois à poursuivre intégralement, sa politique de sanction et d’amendes à l’égard des compagnies aériennes qui enfreignent les législations bruxelloises en matière de bruit. 

 

Tags: 

Commentaires

Ajouter un commentaire