Retour de Pascale Peraïta au Samusocial : « Inacceptable. Imbuvable. Indécent. », dénonce Benoît Cerexhe

« Le retour annoncé de Pascale Peraïta comme directrice du Samusocial est inacceptable, imbuvable et indécent », dénonce Benoît Cerexhe, Chef de Groupe cdH au Parlement bruxellois et Vice-président de la Commission d’enquête sur le Samusocial. « L’indécence de Mme Peraïta semble n’avoir aucune limite, elle qui a été la seule à refuser de donner la moindre explication sur le Samusocial lors de son audition dans le cadre de la Commission d’enquête parlementaire. »

 

« Son retour est totalement inacceptable tant sur le plan moral et éthique que dans le cadre de la gestion et de l’organisation de cette asbl d’aide aux sans-abris où l’on ne peut pas dire que Mme Peraita se soit distinguée par la qualité et la rigueur de sa gestion », précise Benoît Cerexhe.

 

Le cdH rappelle qu’il est toujours demandé à Mme Peraïta de rembourser ses jetons de présence perçus indument et qu’il est évidemment exclu qu’elle perçoive la moindre indemnité de départ.

 

A l’approche de l’hiver, Benoît Cerexhe exhorte les nouveaux responsables du Samusocial à se concentrer sur leurs missions prioritaires, en particulier la mise en place du dispositif hivernal.

 

Tags: 

Commentaires

Ajouter un commentaire