Répit pour les personnes handicapées : le cdH dépose une proposition

 

A lier dans la DH et la Libre de ce mardi 1er octobre: 

"Son "combat" en faveur d’une meilleure insertion des handicapés, Joël Riguelle le poursuit depuis un moment. Et le député bourgmestre de l’associer, en cette rentrée automnale, à plusieurs mesures"concrètes"...

Au lendemain des accords gouvernementaux régionaux dits de Liège, Joël Riguelle avoue un relatif satisfecit : 5 % du budget nouveaux logements publics financeront des hébergements pour handicapés lourds. "Mais je serai attentif à ce que cela profite à ceux qui en ont le plus besoin !", prévient le député cdH. À l’identique, il prône une politique ad hoc en lien avec le réseau associatif. Dans le même registre , le parlementaire prône la multiplication de toits de transit : "Des handicapés mentaux et/ou moteurs doivent être encadrés en permanence. Mais il y a des handicapés lourds ayant accès à l’autonomie".

La préparation progressive à l’autonomie, Joël Riguelle l’appréhende sous le sceau d’expériences canadienne, anglaise ou néerlandaise. Des contrées où foisonnent de "petites structures de transit"... Un "accueil, de deux, huit ou 10 jours, par exemple, pour que les parents puissent souffler" ! Récemment, le chef de l’exécutif de Berchem a déposé une résolution en ce sens. Parce que les maisons de répit se font trop rares. À Evere (156 A, rue Colonel Bourg), la Villa Indigo joue ce rôle de soupape pour les familles.

Pour Joël Riguelle, "250 à 300 places pour handicaps lourds" ne seraient pas du luxe. Et l’homme sait de quoi il parle. Sur ses terres, les 25 places promises à Hoppa depuis 1997 viennent de voir le chantier débuter..

Enfin, plus largement encore, Joël Riguelle défend une insertion par l’enseignement : "Toute nouvelle école fondamentale doit inclure une infrastructure adaptée et un projet inclusif".

Cette osmose, le bourgmestre de Berchem-Sainte-Agathe la projette pour l’école qui, le 1er septembre 2015, ouvrira à côté du centre sportif local.

"Dans cette éducation à la différence, nous travaillerons avec l’institut Alexandre Herlin. Cela libérera, par ailleurs, des places dans l’enseignement spécial."

Tags: 

Commentaires

Ajouter un commentaire