Propreté : installer davantage de cendriers urbains

Avec celle des chewing-gums, la prolifération des mégots de cigarette dans les lieux publics de grand passage constitue un des cauchemars des responsables de la Propreté publique.
Pierre Kompany – député cdH, membre de la commission Environnement – a donc interpellé la secrétaire d’Etat en charge de la Propreté sur ce sujet. «La déclaration de politique générale indique que le gouvernement veillera à augmenter le nombre de cendriers urbains. Dès lors, combien de cendriers urbains supplémentaires ont été installés depuis le début de la législature?», demande Pierre Kompany.
Si la Secrétaire d’Etat n’a pas directement répondu à la question, elle a néanmoins annoncé un projet de cendriers enterrés dans la voirie, expérimenté par la Stib. «L’idée serait de placer ces cendriers dans le sol, à proximité des abribus. Ce type de cendrier existe déjà à Namur mais il n’a pas encore été testé à Bruxelles. Ils ont une contenance de 10 litres, sont faciles à vider et recouverts d’une grille. Pour l’instant, la Stib étudie à quel arrêt on pourrait les mettre, et à quelle distance de l’arrêt notamment. Une fois que ce sera déterminé, nous effectuerons un test, d’ici la fin de cette année», annonce la porte-parole de la Stib.
A lire dans La Capitale d’aujourd’hui.

Tags: 

Commentaires

Ajouter un commentaire