Piétonnier: Benoît Cerexhe et Hamza Fassi-Fihri (cdH) dénoncent l’inertie de la Ville de Bruxelles!

Présents au Mapic (salon de l’immobilier commercial) de Cannes pour soutenir Bruxelles, Benoît Cerexhe et Hamza Fassi-Fihri s’étonnent de n’y avoir rien vu sur le piétonnier. « J’ai vu une très belle promotion du projet Neo et sa nouvelle maquette, mais rien sur le piétonnier », affirme Benoît Cerexhe. « Même Uplace avait une plus grande visibilité. Alors, quand je lis que Marion Lemesre se félicite de l’action bruxelloise au Mapic, je souris… ».

« Au collège des bourgmestre et échevins, on nous dit qu’on a plein d’investisseurs prêts à mettre de l’argent dans le centre de notre capitale, poursuit Hamza Fassi-Fihri. Or, quand on parle avec eux, on se rend compte qu’ils ne savent pas ce que veut la Ville. Le collège est non seulement divisé sur la question, mais il n’arbitre rien. Depuis 2014, trois études ont été commandées pour savoir quel genre de commerce envisager. GeoConsulting, Devimo et Citytools puis UPcity ont été appelés en renfort mais aujourd’hui, on n’a toujours aucun accord sur rien ! » Et Hamza Fassi-Fihri d’enfoncer le clou : « On nous a parlé un moment d’une “Belgian Avenue” qui mettrait en avant les produits belges, puis on nous a dit qu’il n’y en aura plus. Nous voulons une stratégie claire et rapide. »

A lire dans Le Soir Immo de ce jeudi !

Tags: 

Commentaires

Ajouter un commentaire