La surdité, un handicap parfois sous-estimé

Ce matin, Julie de Groote, Présidente du Parlement francophone bruxellois, et ESPAS (Echange, Surdité, Projets, Assistants Sociaux) organisaient un "Jeudi de l'Hémicycle" consacré à la surdité et à la problématique de l'inclusion.
"Les personnes sourdes doivent faire face à de nombreux obstacles", est-il ressorti de nombreux témoignages. "Services d'accompagnements saturés, manque d’interprètes en langue des signes, manque d'accès aux activités culturelles et au sport,..." Les difficultés sont très - trop - nombreuses. "Il est également impossible aujourd'hui pour un sourd d'appeler les services de secours!", ont dénoncé plusieurs intervenants. "Un projet pilote a été lancé cette année pour permettre aux personnes sourdes d'appeler leurs proches. A l'aide d'un téléphone-smartphone doté d'une webcam, la personne sourde communique en langue des signes avec un(e) interprète qui va ensuite traduire les propos à la personne contactée." Ce projet est financé via des fonds privés. Un appel est lancé aux élus pour pérenniser le projet à l'aide de moyens publics.

Tags: 

Commentaires

Ajouter un commentaire