Créer des places scolaires pour abroger à terme le décret inscription !

Le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé ce jour, à l’initiative de la Ministre de l’Enseignement, Marie-Martine SCHYNS, le financement de 28 projets qui permettront la création de 5.386 nouvelles places, pour un montant total de près de 30 millions d’euros, ainsi qu’une note analysant les possibilités de révision du décret inscription et le renforcement de l’égale liberté de choix de l’école secondaire.
Jamais, sous une législature, autant de moyens n’ont été dégagés par la Fédération Wallonie-Bruxelles pour permettre la création de places scolaires. Depuis le début de la législature, 47.000 places ont été créées et 4 nouvelles écoles secondaires ont été ouvertes. Un nouvel appel a d’ores et déjà été lancé en 2018, dans le cadre d’un plan d’investissement inédit doté de 20 millions d’euros chaque année.
Le cdH s’en réjouit et soutient pleinement les réformes menées afin, notamment, de renforcer l’attractivité des écoles incomplètes, par un pilotage rapproché et un accompagnement suivi de leurs équipes pédagogiques.
Ces réformes poursuivent deux éléments essentiels :
1. Seule la création de places scolaires en suffisance permettra en effet à chaque enfant de bénéficier d’un libre choix de son école ;
2. A terme, dès lors qu’un nombre suffisant de places aura été créé dans les zones en tension, le décret inscription deviendra obsolète. Il pourra alors être abrogé.

Dans l’intervalle, la Ministre propose d’ouvrir un débat au sein du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles sur les modalités du décret inscription. Toutes les options sont ainsi sur la table, reprenant leurs avantages et inconvénients. Le cdH se réjouit que ce débat puisse avoir lieu. Durant la période transitoire, il souhaite que des adaptations du décret puissent intervenir, rassemblant le plus largement les différentes formations politiques. Pour le cdH, des adaptations doivent en particulier intervenir afin de rééquilibrer les critères pédagogiques et géographiques.
Pour le cdH, les efforts menés par la Ministre de l’Enseignement au sein du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles sont essentiels et permettront de sortir par le haut des situations difficiles dans lesquelles se trouvent de trop nombreuses familles pour trouver une place de leur choix.
 

 

Tags: 

Commentaires

Ajouter un commentaire