Changer le nom du « Mémorial Van Damme » ?

Benoît CEREXHE, pour le cdH, demande au gouvernement bruxellois - pouvoir subsidiant - de faire pression sur les organisateurs pour qu’ils fassent marche arrière « Il est moralement et éthiquement indécent de faire remplacer par une marque d’entreprise l’image et le nom d’un homme exemplaire dont le souvenir, chaque année, répété est non seulement une forme d’hommage à un athlète d’exception mais aussi et surtout un encouragement, une motivation et une invitation au dépassement de soi pour tous les jeunes qui pratiquent une activité sportive, que ce soit de l’athlétisme ou un autre sport ».

C’est en ces termes tranchés que le chef du groupe cdH au Parlement bruxellois, Benoît CEREXHE, a commenté ce vendredi la décision des organisateurs du Mémorial Van Damme de débaptiser l’épreuve pour lui substituer l’appellation de « Belgacom Memorial ».

« Cette démarche est totalement contraire aux valeurs humanistes que nous défendons et avons toujours défendues. Elle fait passer sans vergogne ni remords l’argent-roi au-dessus de l’être humain et de l’idée même de l’Homme », poursuit Benoît CEREXHE.

Benoît CEREXHE interpellera prochainement le Gouvernement régional bruxellois et ses ministres en charge de l’Image de Bruxelles, MM. Picqué et Vanhengel, pour leur demander de faire revenir les organisateurs sur cette « désastreuse » décision.

En effet, le gouvernement bruxellois subsidie largement (100.000 euros) l’organisation de cet événement d’envergure internationale, qui place Bruxelles sous les feux des projecteurs le temps d’une journée. A ce titre, le gouvernement bruxellois devrait être en mesure de faire pression sur les organisateurs pour que la dénomination de cette épreuve sportive maintienne le souvenir de l’athlète Ivo Van Damme.

Benoît CEREXHE entamera la même démarche auprès des administrateurs et direction de la société Belgacom pour que ceux-ci, d’initiative, invitent les organisateurs à associer la mémoire d’Ivo Van Damme à l’appellation de leur manifestation.

Tags: 

Commentaires

Ajouter un commentaire