« Un plan de gestion pour que la Forêt de Soignes soit candidate à l’UNESCO »

Inscrire la Forêt de Soignes au Patrimoine mondial de l’UNESCO, un combat que mène le Député cdH bruxellois André du BUS depuis plus de 4 ans. Mais le dossier de candidature de la Forêt de Soignes et de sa hêtraie cathédrale à l’UNESCO doit comprendre un plan de gestion. Or, à ce stade, aucun projet de plan n’est élaboré. André du BUS – auteur d’une résolution visant le classement de la forêt adoptée au Parlement bruxellois en 2010 – dénonce la lenteur et le manque de volonté politique.

« Aujourd’hui, la gestion de la Forêt de Soignes suit le plan approuvé par le Gouvernement le 30 avril 2003. Or, un nouveau plan de gestion est attendu depuis plus de 2 ans – en application de l’ordonnance du 1er mars 2012 », explique André du BUS.

« Ce nouveau plan doit préserver la hêtraie cathédrale tout en augmentant la biodiversité du massif. Il doit également permettre d’introduire le dossier de candidature de la Forêt de Soignes et de sa hêtraie au Patrimoine mondial de l’UNESCO », précise le Député.

Si la recherche de l’équilibre entre protection de l’environnement et préservation du patrimoine est délicate, il est plus que temps d’adopter ce nouveau plan. Les Parlements flamand et wallon ont eux aussi adopté une résolution similaire visant à inscrire la Forêt de Soignes – présente sur le territoire des 3 Régions – au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Une initiative qui se voit aujourd'hui renforcée par la publication de nombreux articles soulignant le caractère exceptionnel (arbres et paysages) de la Forêt de Soignes.

« Bruxellois, Flamands et Wallons souhaitent la reconnaissance de la forêt par l’UNESCO, il faut donc qu’une concertation entre les 3 Régions soit mise en œuvre et que le nouveau plan de gestion puisse voir le jour au plus vite. Je vais déposer une proposition de résolution en ce sens au Parlement bruxellois », conclut André du Bus.

Tags: 

Commentaires

Ajouter un commentaire