« Des vélos électriques dans chaque station Villo », demande le cdH bruxellois

Près d’un vélo sur dix utilisé lors des déplacements domicile/travail à Bruxelles est un vélo électrique. Un succès qui ne cesse de grandir puisqu’à l’heure actuelle, un vélo vendu sur deux est un vélo électrique. Pour booster l’utilisation de ce type de vélos, la Région bruxelloise a d’ailleurs décidé de soutenir Ahooga, une société bruxelloise qui produit des vélos électriques pliables. Pour le cdH bruxellois, il est essentiel de développer ce mode de mobilité douce – le plus adapté pour circuler en milieu urbain – en allant plus loin encore : d’une part, en  introduisant des vélos électriques dans chaque station Villo et d’autre part, en octroyant, à l’image de ce que font d’autres capitales européennes, des primes à l’acquisition de vélos électriques.

 

« Le vélo est à l’heure actuelle le mode de transport le plus fiable – bien souvent, le plus rapide aussi – tout en étant le plus respectueux de l’environnement et il ne nécessite pas d’investissements importants en termes d’aménagements de voiries », explique le député cdH André du Bus -  par ailleurs cycliste au quotidien – qui interpellait cet après-midi le Ministre bruxellois de la Mobilité sur l’introduction de vélos électriques en libre-service. « De plus en plus de Bruxellois l’ont d’ailleurs bien compris puisqu’il n’y a jamais eu autant de cyclistes dans les rues de Bruxelles. Tout récemment, l’observatoire du vélo a fait savoir que le nombre de cyclistes a progressé de 30% en 2016 par rapport à 2015. C’est l’une des plus importantes progressions jamais enregistrées ! »

 

Se déplacer à vélo est sans aucun doute également une des clés pour diminuer la congestion automobile et améliorer la qualité de l’air. Le vélo électrique permet en outre de franchir sans effort certaines côtes et/ou de longues distances. Le cdH bruxellois plaide ainsi depuis de nombreuses années pour le soutien à l’utilisation et au développement du vélo électrique. « En France, l’Etat vient par exemple de décider d’accorder des primes allant de 200 à 400 euros pour l’achat d’un vélo électrique », poursuit André du Bus. « La Région bruxelloise devrait elle aussi donner un coup d’accélérateur au développement du vélo électrique en octroyant une prime à l’acquisition de ce type de vélo. »

 

De nombreuses études comparatives sur l’introduction du vélo électrique en milieu urbain sont en cours depuis la législature précédente. Il est urgent d’en connaître les résultats et que la Région adopte une stratégie en la matière (amélioration de la densité des stations de vélos en première et deuxième couronnes, introduction de vélos électriques dans le réseau Villo,…), comme l’a encore rappelé André du Bus au Parlement bruxellois.

Tags: 

Commentaires

Ajouter un commentaire