Créer des places scolaires pour abroger à terme le décret inscription !

Le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé ce jour, à l’initiative de la Ministre de l’Enseignement, Marie-Martine SCHYNS, le financement de 28 projets qui permettront la création de 5.386 nouvelles places, pour un montant total de près de 30 millions d’euros, ainsi qu’une note analysant les possibilités de révision du décret inscription et le renforcement de l’égale liberté de choix de l’école secondaire.
Jamais, sous une législature, autant de moyens n’ont été dégagés par la Fédération Wallonie-Bruxelles pour permettre la création de places scolaires. Depuis le début de la législature, 47.000 places ont été créées et 4 nouvelles écoles secondaires ont été ouvertes. Un nouvel appel a d’ores et déjà été lancé en 2018, dans le cadre d’un plan d’investissement inédit doté de 20 millions d’euros chaque année.

GIAL: des questions demeurent malgré les déclarations des échevins-présidents!

GIAL: des questions demeurent malgré les déclarations des échevins-présidents. Le cdH souhaite la clarté totale, une restructuration approfondie de Gial et réitère sa demande d'audits systématiques dans toutes les structures de la Ville et la transparence des rémunérations et avantages de leurs dirigeants.

Une double réforme, déposée par le cdH, pour renforcer le poids du vote des électeurs

Le Parlement bruxellois a pris en considération ce vendredi matin la proposition d’ordonnance déposée par le groupe cdH au Parlement bruxellois, Benoît CEREXHE, visant à supprimer l’effet dévolutif de la case de tête et à abolir les listes de suppléants aux élections régionales bruxelloises.

Gouvernance et efficacité : le cdH bruxellois favorable au décumul intégral avec une diminution du nombre de mandats !

Le cdH bruxellois est favorable au décumul intégral mais il doit s’accompagner d’une diminution du nombre de mandats: -30% du nombre de mandataires communaux et une cinquantaine de parlementaires bruxellois (au lieu de 89 comme c'est le cas actuellement). « Le but est d'alléger la facture pour le citoyen », expliquent Benoît Cerexhe et Hamza Fassi Fihri, dans L'Echo d'aujourd'hui.

Stade national : il est temps d arrêter les frais !

Ce mardi, la ministre flamande de l’Environnement a refusé d’octroyer à Ghelamco un permis d’environnement pour la construction d’un Stade national sur le Parking C du Heysel. Pour le cdH, ce nouveau désaveu pour la majorité PS-MR de la Ville de Bruxelles – qui a dès le départ fait preuve d’un amateurisme sans commune mesure – signe la fin de cette déplorable saga. Il est plus que temps d’arrêter les frais, déjà nombreux à charge des contribuables bruxellois !

Licenciement collectif chez Carrefour : la priorité doit être de limiter au maximum le drame social !

« Le Plan de restructuration annoncé par la direction de Carrefour Belgique nous heurte tous profondément », affirme Julie de Groote qui a posé une question d’actualité sur le sujet ce matin en séance plénière du Parlement bruxellois. « Ce sont plus d’un millier de familles qui vont voir le couperet de la guillotine. »
Pour le cdH, la priorité est d’être aux côtés des travailleurs pour présenter des scénarios alternatifs afin de limiter au maximum ce drame social. Julie de Groote a interrogé le ministre bruxellois de l’Economie et de l’Emploi sur les conséquences de ce plan pour les Bruxellois et sur les contacts avec la direction de Carrefour pour tenter d’influer sur la décision finale : quelles sont les politiques que vous avez mises en œuvre par le passé et celles que vous mettrez en œuvre dans le futur pour accompagner ce secteur vers les nouveaux défis de l’ère numérique (vente par internet, arrivée de supermarchés sans personnel, …) sans que la concurrence accrue ne débouche sur une sous-statutarisation du personnel de ces enseignes ?

Conflit d’intérêts Quota-Inami : échec de la concertation. DéFI, PS, cdH et Ecolo dénoncent un projet de loi discriminatoire pour les francophones

Ce mardi 23 janvier, dans le cadre de la motion en conflit d’intérêt contre le projet de loi de la Ministre fédérale de la Santé, Maggie De Block, qui vise à réformer l’attribution des quotas INAMI, une rencontre s’est tenue à la Chambre entre une délégation du parlement francophone bruxellois (COCOF) et une délégation du parlement fédéral. La majorité fédérale refuse de modifier le projet de loi De Block. DéFI, PS, cdH et Ecolo dénoncent chiffres à l’appui un projet de loi discriminatoire pour les francophones.