Promouvoir l'e-santé avec les acteurs de terrain!

André du Bus interpelle ce matin le Ministre de la Santé sur la journée e-patient et le plan d'action e-Santé.
« La semaine du 18 au 22 avril dernier a été consacrée à la promotion de l'e-Santé à Bruxelles, avec en ouverture la «Journée e-Patient» le 18 avril 2016 », affirme André du Bus. « Au cours de cette journée, les hôpitaux bruxellois ont sensibilisé leurs patients et leur personnel au partage électronique des données de santé : « quel est l'intérêt de ce partage de données pour la santé et pour la qualité des soins ? Le partage des données est-il suffisamment sécurisé ? Que faut-il faire pour partager ses données ? Est-ce valable partout en Belgique ? »
Pour rappel, le projet e-santé apportera de nombreux bienfaits pour notre système de soins de santé: une simplification administrative, une meilleur continuité de soin, le développement d'un patient acteur, etc. La plateforme e-Health, quant à elle, a pour mission de promouvoir et de soutenir une prestation de services et un échange d'information mutuels électroniques entre tous les acteurs des soins de santé avec des garanties en ce qui concerne la sécurité de l'information, la protection de la vie privée du patient,...
Pour lire la suite, cliquez ci-dessous.

Opposition au CETA : le front s’élargit!

La Commission du Parlement francophone bruxellois dédiée aux Relations Internationales a adopté ce mardi une proposition de résolution relative à l’accord économique et commercial global entre l’Union européenne et le Canada, mieux connue sous le nom de CETA.
Cette proposition de résolution, portée par les députés Catherine Moureaux (PS), André du Bus (cdH), Emmanuel De Bock (DéFI) et Alain Maron (ECOLO), vise à ne pas accorder les pleins pouvoirs au Gouvernement fédéral pour la signature du CETA.
Cet acte se veut une ferme opposition à la ratification d’un accord qui pourrait menacer nos acquis européens en matière de sécurité sociale, de santé, de service public, des droits des travailleurs, de protection des consommateurs, de l’environnement, et menacer la capacité réglementaire des Etats. « Nous ne sommes pas anti canadiens, nous ne sommes pas opposés au commerce, mais nous pensons que ce texte va trop loin dans la logique du libéralisme. Tout comme des millions de Canadiens!», déclarent les coauteurs de la résolution.
Pour lire la suite, cliquez ci-dessous.

Dernières dépêches

Sécurité et rites funéraires au menu de la Commission des Affaires intérieures ce matin !

Julie de Groote interroge le Ministre-Président sur (1) les annonces du Gouvernement en matière de sécurité. André du Bus interpelle quant à lui le Ministre-Président sur (2) l’application de la loi de 1971 sur les funérailles et sépultures.
(1) « Le Gouvernement a pris, après une concertation avec tous les acteurs de la vie bruxelloise, toute une série de mesures de grande ampleur afin de renforcer la sécurité, restaurer l’image de Bruxelles et accompagner les secteurs économiques touchés par les attentats », explique Julie de Groote. « Une enveloppe de 400.000 euros sera notamment mobilisée pour soutenir la sécurisation de salles de spectacles bruxelloises et de lieux de culture. Quel sera le destinataire de cet argent ? L’ensemble des lieux culturels bruxellois vont-ils en bénéficier ? »
(2) « Les rituels liés à la mort, au deuil et la forte symbolique que ces rituels peuvent prendre, constituent des éléments importants dans le difficile processus de deuil que vivent les proches d’un défunt », affirme pour sa part André du Bus. « A cet égard, les mentalités évoluent. »

Quels suivi et évaluation des politiques publiques à Bruxelles ?

En Commission des Finances, André du Bus interpelle cet après-midi le Ministre-Président sur le suivi et l’évaluation des politiques publiques à Bruxelles.
«L’évaluation et le suivi des politiques publiques constituent de véritables outils pour le législateur dans son travail de production normative », explique André du Bus. « Le suivi de la mise en œuvre de politiques publiques permet d’informer de manière continue sur l’état d’avancement d’une politique. L’évaluation va plus loin en en analysant les effets.»
Le principal acteur bruxellois en charge de la mise en œuvre de ces outils est l’IBSA (Institut Bruxellois de Statistique et d’Analyse), désormais intégré au Bureau de Planification. «Où en est la mise en place opérationnelle du Bureau Bruxellois du Plan? Quels objectifs et méthodologie ont été fixés? Quels acteurs seront impliqués dans l’évaluation?».
Pour lire la suite, cliquez ci-dessous.

Les derniers messages sur Facebook

Environnement: Pierre Kompany interpelle !

Ce matin, Pierre Kompany interpelle la Ministre de l’Environnement (1) sur l'adoption du Plan Nature et les mesures qu'il contient, et (2) sur le pacte énergétique fédéral.
« Il y a peu le Gouvernement bruxellois adoptait le Plan Nature. L’objectif ? Faire sortir la nature de ses réserves, la rendre disponible aux Bruxellois et améliorer ainsi leur cadre de vie », explique Pierre Kompany, député cdH et membre de la Commission « Environnement ». « Ce plan se compose de plusieurs volets dont la finalisation de la désignation de 3 zones Natura 2000 représentant 14% du territoire bruxellois. Une désignation qui répond à une exigence européenne de préserver et conserver la faune et la flore tout en intégrant les préoccupations socio-économiques locales. Sur base, de quels critères ces trois zones ont été délimitées ? Dans le cadre de quels objectifs ou stratégie de long terme ce plan s’inscrit-t-il ? Que représente, en termes de ressources humaines et financières, l’application de ce plan? », demande notamment le député.
Pierre Kompany questionne également la Ministre de l’Environnement sur le pacte énergétique fédéral.
Pour lire la suite, cliquez ci-dessous.

Une brigade d'intervention régionale pour fluidifier le trafic?

Pierre Kompany pose ce matin une question d’actualité au Ministre de la Mobilité sur le marquage au sol d’un damier jaune pour fluidifier les carrefours.
«Une campagne pour fluidifier les carrefours a été annoncée cette semaine», précise Pierre kompany. «La phase test d’une durée de six mois concerne trois carrefours principaux : Art-loi, Trône et Sainctelette. L’objectif de cette nouvelle signalisation? Indiquer une zone sur laquelle les conducteurs peuvent s’engager uniquement lorsqu’ils ont l’assurance qu’ils la traverseront sans encombre.»
«Si je me réjouis que des mesures soient mises en œuvre pour lutter contre les bouchons dans les carrefours, je reste perplexe quant à la pertinence de ce dispositif, la surinformation tuant l'information», précise Pierre kompany. «Par ailleurs, on apprend que la police participera à l’évaluation du projet et infligera des amendes de 55 euros aux automobilistes qui bloquent le passage. Le Code de la route le permet déjà aujourd’hui : combien d’amendes pour non-respect de cette disposition ont-elles été perçues en 2014 et 2015?», s’interroge le député.
«Comment vont se dérouler ces contrôles? Quelle(s) zone(s) de police sont impliquées dans le projet?»
Pour lire la suite et découvrir la proposition de Pierre Kompany, cliquez ci-dessous.